Tu fais quoi dans la vie ? Je suis parturologue

Je suis un homme sage-femme ou encore un maïeuticien ou un sage-femme tout simplement. On peut encore citer bien d’autres termes comme accoucheur, obstétricien et non pas docteur en obstétrique car si on s’attache au sens littéral du terme, un obstétricien est un personnel spécialisé en obstétrique, ce que nous sommes. Mais il est vrai que ce terme est utilisé pour les médecins. J’en ai un autre, celui-là on me l’a cité dans une soirée entre amis : parturologue. Un peu pompeux me direz-vous, je suis assez d’accord avec vous. Ce terme découle de parturiente qui désigne la femme qui va accoucher. Une primipare est une femme qui accouche pour la 1ère fois et une multipare est une femme qui a accouché plusieurs fois. A ma connaissance maïeuticien est le terme choisi par l’académie française pour désigner les sages-femmes de sexe masculin. Il est de la même famille que le mot maïeutique qui désigne « l’art d’accoucher les idées». On est donc passé au sens figuré. Il était employé par Socrate dont la mère était sage-femme. Mais ce terme, à ma connaissance, n’est pas reconnu par le conseil de l’ordre des sages-femmes. On s’en tiendra donc à un sage-femme ou un homme sage-femme. Mais alors pourquoi ne pas dire un sage-homme ? C’est une excellente question que l’on me pose à peu prés 10 fois par jour. Tout simplement parce que d’un point de vue littéral, un ou une sage-femme est la personne qui possède un savoir, une sagesse sur les femmes. Et non pas une femme qui possède un savoir, une sagesse… Car ça tout le monde sait que c’est impossible surtout si elle est blonde. Je plaisante. Reprenons, on me désigne donc sous le nom d’un sage-femme. Je vous l’accorde, ça ne fait pas très viril. Mais à quoi bon s’attacher au titre, tout cela est un peu superficiel, vous ne trouvez pas ? C’est notre société qui veut ça. Ca me rappelle la soirée ou j’ai entendu pour la 1ère fois ce terme de parturologue. Un mec que je ne connaissais pas me demande ce que je fais, je lui réponds que je suis sage-femme. Il me répond en me regardant d’un air moqueur qu’il ne comprend pas pourquoi on continu à vous appeler comme ça. Il continu en me disant que ça fait mieux dans une conversation de se présenter en tant que maïeuticien ou encore mieux me dit-il en tant que parturologue… Ca, ça le fait ! Me dit-il. Il me dit qu'il n’aurait jamais exercé cette profession pour se faire ensuite appelé sage-femme. Moi un peu vexé, je lui réponds que j’espère bien qu’ils ne vont pas toucher à ce terme car certes il fait un peu féminin, mais il a une histoire. Tout le monde sait à quoi se référer quand on parle de sage-femme ce qui n’est pas le cas de maïeuticien ou de parturologue. Je lui ai donc dit que ce terme était en fait une barrière qui empêcherait les crétins comme lui de faire cette formation. Bon j'avoue à 20 ans j'avais un peu de mal à assumer car il faut bien l’avouer on n’exerce pas cette profession pour le titre. S'il y a bien une profession que l’on ne peut pas exercer sans une forte motivation c’est bien celui de sage-femme. Mais après, c'est un métier très enrichissant d'un point de vue professionnel mais aussi humainement. Ce mec était pompier, c’est vrai que ça fait rêver dans l’inconscient collectif mais il faut bien avouer que ce terme est plutôt moche. Vous ne trouvez pas ? Bref, je conclurai en disant que même si notre société est de plus en plus superficielle, il faudrait moins s’attacher au titre car le plus important étant de s’épanouir pleinement dans son métier mais aussi dans sa vie privée.

Fabien Lequenne Maïeuticien Sage-femme et sophrolgue praticien 

Cabient medical plaine Santé 13 rue Proudhon La plaine St denis

06 26 11 53 03 lequenne.fabien@gmail.com