The life of midwife

Voici mon blog, il pour objectif de faire connaître mon métier de sophrologue, mais aussi celui de sage-femme. Beaucoup de gens ont entendu parler de ces deux métiers mais de nombreuses personnes ont une vision un peu éronée de ces activités. C'est donc tout l'interet de ce blog. Au travers d'anécdotes rencontrées dans mon métier, je vous ferai part de mon savoir autour des thèmes de la sophrologie, de l'obstétrique, de la gynécologie, de la pédiatrie et bien d'autres encore. N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou de vos questions. Merci d'avance.

J'aime mon gynécolgue mais j'adore mon sage-femme!

Beaucoup de personnes connaissent la profession de sage-femme mais beaucoup ont une vision un peu erronée de la profession. La plupart des gens qui n’ont jamais eu affaire à une sage-femme pensent à une bonne femme avec une coiffe sur la tête et un bébé dans les bras en train d’exécuter les ordres d’un vieux gynéco un peu mégalo. Moi aussi la première fois que j’ai entendu parler de la profession quand j’étais en médecine je me suis dit que j’aimais biens les bébés et que l'exercice de cette profession pourrait être intéressante. 1ere erreur car les personnes qui s’occupent des bébés dans une maternité sont le plus souvent des infirmières puéricultrices ou des auxiliaires de puéricultures. Les sages-femmes sont les personnes qui s’occupent le plus souvent des futures mamans et des mamans. Vous en tant que français et française avez de la chance car les sages-femmes en France sont parmi les plus compétentes au monde. En France les sages-femmes ont les compétences pour suivre et prendre en charge les grossesses, les accouchements et les suites de couches des patientes dont le déroulement est normal. Ce qui veut dire qu’en clair les sages-femmes françaises peuvent faire les consultations de suivi de grossesses physiologiques. Elles peuvent donc effectuer une déclaration de grossesse, prescrire des examens ou des médicaments à des patientes dont la grossesse se passe normalement. Elles sont capables de faire des accouchements. Elles sont ensuite à même de surveiller qu’il n’y ait pas de complications dans la période qui suit l’accouchement, le post-partum, pour les mamans et les bébés et même de leur prescrire leur moyens de contraception. Dés qu’il apparaît une complication pendant la grossesse (diabète, hypertension artérielle, menace d’accouchement prématuré ou autres) ou l’accouchement (césarienne ou forceps) ce sont les médecins gynécologues qui prennent le relais en collaboration avec les sages-femmes. Alors pourquoi me direz-vous la plupart des patientes font suivre leur grossesse physiologique par des gynécologues ? Pourquoi des gynécologues accouchent-ils des patientes dont l’accouchement est normal ? C’est la question que je me suis posé quand j’ai commencé mes études et la réponse que j’ai trouvée n’a pas de fondement médical mais plutôt financier. Les médecins font plus de 10 ans d’études. Ce sont des spécialistes de la pathologie. On va voir des médecins lorsque l’on est malade sauf lorsque l’on est enceinte ou que l’on vient d’accoucher et que l’on ammene son nouveau-né au pédiatre. Les gynécologues suivent la grande majorité des grossesses physiologiques et font beaucoup d’accouchements normaux alors qu’ils devraient suivre tout simplement les grossesses pathologiques et faire de même pour les accouchements. La sécurité sociale rembourse donc des consultations et des accouchements de spécialistes, actes beaucoup plus chers que s’ils étaient effectués par des sages-femmes. Je vois très bien ce que vous vous dites. Vous trouvez plus rassurant de faire suivre votre grossesse ou de vous faire accoucher par un médecin car celui-ci est forcement plus compétent. J’aimerais être d’accord avec vous mais croyez-moi si je vous dis qu’une sage-femme est tout à fait capable de suivre une grossesse physiologique et de réaliser un accouchement. Moi pour ma part j’ai 5 ans d’exercices et j’ai du effectuer plusieurs milliers d’accouchements. Dans les différentes maternités où j'ai exercé j'ai fait aussi de nombreuses consultations et même en cas de situations pathologiques on sait comment réagir. Croyez –moi si je vous dis que la qualité d’une consultation n’est pas liée au prix de celle-ci. J’ai vu au cours de mon expérience des gynécologues dont les consultations étaient hors de prix et qui pratiquaient des dépassements d’honoraires outranciers et dont les compétences n’étaient pas à la hauteur. J’ai un devoir de réserve et je n’en dirai donc pas plus mais de telles pratiques existent malheureusement. Je voudrais juste éclaircir encore un point, si vous décidez de vous faire accoucher par votre gynécologue ce qui est tout à fait légitime, car un accouchement est un événement stressant, il est donc tout à fait compréhensible de vouloir qu’une personne connue s’occupe de vous à ce moment-là. Raison de plus si cette personne vous a suivi pendant neuf mois. Or un travail dure une dizaine d’heures et la personne qui va s’occuper de vous pendant ce moment crucial ne sera pas votre gynéco mais la sage-femme de garde en salle d’accouchement à ce moment-là. Ce sera cette sage-femme qui surveillera le bon déroulement du travail et qui vous épaulera et vous réconfortera dans cette épreuve. Ce sera elle qui vous expliquera la suite des évènements à venir et qui répondra à vos questions ou apaisera vos angoisses. Mais alors où est votre gynéco qui vous a promis d’être présent à l’accouchement moyennant généralement un dépassement d’honoraire substantiel. Et bien il vaque à ses occupations ou bien il dort si c’est la nuit. Il se présente lorsque vous êtes sur le point d’accoucher c’est-à-dire lors de la dernière demi-heure d’un travail qui a duré plusieurs heures. Maintenant que vous savez ça libre à vous de vous faire accoucher par votre gynéco mais sachez que ce n’est pas lui qui vous épaulera pendant cette épreuve. Mais les choses sont en train d’évoluer et vu que les médecins gynécologues sont de moins en moins nombreux nous, les sages-femmes, reprenons ce qui nous appartient de plein droit à savoir le suivi de grossesses et les accouchements physiologiques. C’est pour ça que maintenant il n’est pas rare de voir des sages-femmes suivrent des grossesses, faire des échographies et faire des accouchements même dans les structures privées, ce qui étaient plutôt rares jusqu’à présent. Comme dans toute période de transition, on voit des énormités. Par exemple dans certaines structures privées ça nous arrivent de faire coter des accouchements avec certaines fois des dépassement d’honoraires pour les gynécologues alors que ce sont les sages-femmes qui ont fait ces mêmes accouchements. No comment…

Je milite donc pour un suivi global de la grossesse. Je suis installé en libéral en partenariat avec une maternité. Je réalise le suivi de grossesse de mes patientes pendant neuf mois. Je leur fais aussi la préparation à l’accouchement où je leur enseigne des techniques de sophrologie pour qu’elles puissent vivre leur grossesse pleinement et en harmonie. Je leur apprend des techniques pour mieux gérer leur douleur pour que le travail soit mieux vécu et plus rapide et je les accouche. A la sortie de la maternité je vais les voir à leur domicile afin de m’assurer que le retour à la maison avec ce nouveau bébé se passe dans les meilleures conditions. Que rêver de mieux ? Malheureusement les maternités qui acceptent que des sages-femmes libérales viennent faire des accouchements dans leurs locaux sont trop rares. Pourquoi me direz-vous je pense qu’après cet article vous avez votre réponse. Loin de moi l’envie de jeter le discrédit sur toute une profession. On a besoin de gynécologues, j’en ai rencontré d’extraordinaires mais ces gens excellent dans leur domaine de compétence à savoir les situations pathologiques. J’espère ne pas trop me faire tirer les oreilles après cet article mais j’avais envie de rétablir certaines vérités. La grossesse a été ces dernières années trop considérer comme une pathologie d'ou le suivi de vos grossesses par des médecins spécialistes mais finissons-en avec tout ça et arrêtons de considérer la grossesse comme une maladie, source de stress et d'anxiétés pour les futures mamans. De nombreuses initiatives se développent un peu partout en France: des projets de maisons de naissances, des espaces physiologiques gérés par des sages-femmes dans des maternités... Et n’oubliez pas ce n’est que grâce à votre soutien que les choses évolueront.

Fabien Lequenne Maïeuticien Sage-femme et sophrolgue praticien 

Cabient medical plaine Santé 13 rue Proudhon La plaine St denis

06 26 11 53 03 lequenne.fabien@gmail.com